Un exercice qui permettra de nombreux développements

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

07022015

Message 

Un exercice qui permettra de nombreux développements




L'exercice de la bougie est spécialement adapté et à conseiller à tous ceux qui éprouvent de la difficulté à calmer leur effervescence mentale.
Le principe consiste à allumer une bougie et à se concentrer dessus durant quelques minutes en confiant à la flamme toutes les pensées parasites.
L'exercice terminé on respectera la flamme en l'éteignant sans souffler dessus...
N'hésitez pas à raconter votre expérience!

Admin
Admin

Messages : 22
Date d'inscription : 01/02/2015

http://bistrot-rose-croix.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Un exercice qui permettra de nombreux développements :: Commentaires

Message le Ven 27 Mar - 10:22 par Kashta

Bonjour,
merci Francis pour cet exercice et à tous pour vos messages.
Voici mon retour d'expérience pour la constance et le Partage.

Inspirer la lumière de l’univers, expirer la lumière de mon égo.
La flamme danse, elle « respire », s’affine et s’élargit ; le regarde se trouble en même temps que le mental s’apaise.
Un point turquoise au sommet.
Entendre siffler le son du centre.
Chasser la culpabilité, calmer la respiration.
Ascenseur : penser à inviter la voisine ; ce soir ?
Plus la flamme se contracte, plus elle est lumineuse ; plus elle se dilate, plus elle est douce.
Tristesse et colère à évacuer.
Inspirer 3 fois la paix de l’univers, expirer 3 fois la colère de mon égo,
Inspirer 3 fois la joie de l’univers, expirer 3 fois la tristesse de mon égo,
Et voir qu’au lumineux répond la brillance de la flamme et qu’à l’obscur, répond l’ombre de la mèche.

Léger et apaisant.
Bonne journée,
Christine

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Mar - 11:54 par Bistrotier

Bonjour Christine, bienvenue et merci de ton partage.
Je vais ajouter bien sûr le lien d'aujourd'hui vers le message du Bistrot.
Bien fraternellement
Francis

http://www.lebistrotdelarosecroix.com/2015/03/voyez-vous-la-rose-et-la-croix-dans-une-bougie.html

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Mar - 16:54 par Mr.Carbone

Salutations,
Je vois la croix, le halo autour aussi, mais pour ma part ce n'est que la vision objective...
Car effectivement je vois ces choses lorsque mes yeux sont mi-clos (de mon expérience je crois que ce sont les cils qui, filtrant la lumière, laisse apparaitre cette croix et/ou cet halo).

J'ai l'impression que ma vision objective est tenace, je n'arrive toujours pas à distinguer la vision subjective. Pourtant je tente, au préalable à l'exercice de la flamme, de bien me détendre , faire "le vide" ainsi que le geste de la croix (De bas en haut, de gauche à droite, de haut en bas) il me reste a ajouter la nappe et l'encens.

Fraternellement,
Jonathan.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 31 Mar - 10:23 par Bistrotier

Bonjour Jonathan et tous,
Dans le rosicrucianisme Lewissien, les termes "objectifs" et "subjectifs" étaient très précis et ramènent à l'objet (matériel) et au sujet (immatériel).
C'est pratique de conserver cette terminologie comme référence.
Les sens physiques sont donc réputés "objectifs" et la sensibilité psychique est "subjective".
Donc quand on regarde la bougie, c'est "objectif" et quand on voit des effets comme l'aura ou les rayons c'est "subjectif".
Bien fraternellement
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 31 Mar - 16:18 par Mr.Carbone

Merci pour cette précision, par contre les rayons de la croix ne sont il pas relier seulement à la vision objective ?

Car pour ma part, dès que j'ouvre grandement les yeux, les rayons disparaissent et reviennent aussitôt lorsque je laisse passer la lumière entre mes cils ?

Fraternellement,
Jonathan.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Avr - 9:17 par Bistrotier

Bonjour à toutes et tous,
Le lien vers le dernier message du Bistrot a naturellement sa place ici...
http://www.lebistrotdelarosecroix.com/2015/03/lewis-et-la-flamme-de-la-bougie.html

Parmi les question posées, le sujet de l'influence de notre respiration sur la flamme a sa place aussi. J'ai répondu sur fb que lorsqu'on est à 50cm et que la respiration est dirigée vers le bas, la flamme est alors assez fixe et si elle se met soudainement à bouger, a priori, ce n'est pas la respiration...

@ Jonathan,
J'attire ton attention sur le fait que cette histoire de rayons n'a pas d'équivalent visuel lorsque tu regardes autre chose qu'une flamme. Il se passe "autre chose" que la vision entre les cils lorsque tu clignes les paupières.
Je me souviens qu'il y a une quarantaine d'années, je m'entraînais avec ce que j'appelais un alphamètre (un appareil pour mesurer les ondes alpha avec deux électrodes posées sur le crâne), pour voir si l'appareil fonctionnait il suffisait de cligner les paupières et cela suffisait à générer un surcroît d'ondes alpha qui faisait biper l'appareil.

Bien fraternellement
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Avr - 10:07 par Mr.Carbone

Salut Francis,
A propos des rayons tu dis qu'il n'y a pas d'équivalent visuel cependant je vois le même phénomène se produire en regardant la plupart des sources lumineuses ( lampadaires par exemple ). Qu'en pense-tu ?

Fraternellement,
Jonathan

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Avr - 11:00 par Bistrotier

Bonjour Jonathan et tous,
Intéressant! Donc c'est pas propre seulement à une flamme, c'est une manifestation naturelle propre à toutes les sources lumineuses.
Il y a évidemment des conclusions à retirer de cela...

De mon côté, j'ai repris le texte anglais de Spencer Lewis au sujet de ce clignement d'œil.
Le Cosmique m'avait fourni une vieille monographie anglaise (12DT 120):

"in the twinkling of an eye I can cause the candle flame to twist and turn and bend in the direction I wish it to".

Le mot twinkling indique en anglais le scintillement. Mais c'est le terme qui est traduit en français par clignement et la formulation anglaise précise qu'il ne s'agit que d'un œil...

Bonne quête!
Bien fraternellement
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 3 Avr - 18:48 par Mr.Carbone

Bistrotier a écrit:Bonjour Jonathan et tous,
Intéressant! Donc c'est pas propre seulement à une flamme, c'est une manifestation naturelle propre à toutes les sources lumineuses.
Il y a évidemment des conclusions à retirer de cela...

Ce qui me viens en tête c'est que ce n'est que la vision objective, je fais fausse route?

Bistrotier a écrit:De mon côté, j'ai repris le texte anglais de Spencer Lewis au sujet de ce clignement d'œil.
Le Cosmique m'avait fourni une vieille monographie anglaise (12DT 120)

Je m'éloigne un peu de l'idée principale, mais il me vient une question ... n'est-ce pas en partie cette monographie qui est repris comme introduction à chaque document de la S.E.T.I ?

Bistrotier a écrit:Le mot twinkling indique en anglais le scintillement. Mais c'est le terme qui est traduit en français par clignement et la formulation anglaise précise qu'il ne s'agit que d'un œil...

Alors la je ne comprend absolument pas lol, le scintillement d'un oeil ... la seule chose qui me vienne en tête c'est ... LE troisième oeil ?

Bien fraternellement,
Jonathan. sunny

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 4 Avr - 11:44 par Bistrotier

Bonjour Jonathan, toutes et tous,
Comme la vision est objective, le fait de fermer la vision objective ouvre davantage au subjectif, lequel ne passe pas par forcément par la gamme de perception trompeuse des sens objectifs.
Tu as raison pour la reprise par le CRC de la mono 12DT 120. Cela m'avait influencé: et me basant sur ma mémoire, je croyais au début que c'était extrait de la "confessio" de Lewis, je l'avais même annoncé par erreur au Bistrot avant d'accueillir avec gratitude la mono indispensable.
Bien fraternellement.
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr - 11:13 par Mr.Carbone

Salutations,
Ça faisait quelques temps déjà que je faisais la méditation sur la flamme au tout début cela me faisait un grand bien. Néanmoins en dernier je sentais que l'exercice stagnait, je ne ressentais du moins plus ses effets.

Depuis quelques jours, j'ai ajouté comme proposé, le signe de la croix, la nappe ainsi que la sauge. Et je peu dire que c'est repartit, je ressens vraiment la "nouvelle montée" si je puis dire ainsi.

J'ai cru voir ce soir, autour de la flamme ... des choses qui n'appartenaient pas à la conscience objective (Couleurs, rayons, la flamme qui en devenait comme 3) la couleur qui revient le plus souvent est un jaune doré.

Une dernière petite chose, ce soir, j'ai remarqué que la flamme était vraiment énergique, je ne sais si elle dansait , se donnant en spectacle, mais elle changeait de forme, ondulait, tournait sur elle même, s'allongeait, s'affinait, devenait plus petite, plus large etc.

Je ne suis pas sûr de comprendre tout ce qui ce passe, mais les choses bougent Very Happy.

Au plaisir de lire le partage des autres membres du forum.
Bien fraternellement,
Jonathan. sunny

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 7 Avr - 21:58 par Mr.Carbone

J'ai souvent vu sur le site du Bistrot ... de méditer les articles, mais j'aimerais qu'on  m'éclaire la-dessus, car pour ma part méditer reviens a faire le vide mental... alors j'imagine que lorsque le Bistrot emploi ce terme cela fait référence à une autre forme de méditation, est-ce qu'ont pourrait me partager, concrètement comment s'y prendre pour méditer un sujet ? S'agit il seulement de "réfléchir" intellectuellement sur le sujet ou bien il y a une petite technique?
Merci.
Fraternellement,
Jonathan.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 11 Avr - 1:29 par Bistrotier

Merci Jonathan! Oui les choses bougent!
Pour ma part, je prends un peu de temps pour répondre à ces questionnements fondamentaux par un message au Bistrot!
Bien fraternellement
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 11 Avr - 3:36 par Lis

Salutation à tous et à toutes,

Cela fait un moment déjà où la bougie est mise de côté. D'une sorte de répulsion vient la recherche consciente ou inconsciente de distraction pour créer une diversion. Difficile de croire que ce n'était pas planifier d'avance par une intelligence furtive.

Depuis les premières remontée d'émotivité sensible, la méditation de la flamme était d'abord de plus en plus rare jusqu'à maintenant inexistante. La simple pensée d'organiser les effets s'autoproclame absente. J'aimerais m'y remettre et avoir la force d'affronter la peur viscérale qui me submerge.

Dès les premiers feux, des rêves étranges ont fait leur apparition où je me retrouvais soit au bon milieu de l'espace dans un noir d'encre où seulement quelques étoiles inaccessibles scintillaient ou soit dans le plus profond d'un océan plus grand que grand d'un bleu aussi sombre que froid. Cela, je le traduirais par le néant: la peur d'une sorte de néant... probablement.

Une autre pensée me vient à l'esprit suite à la précédente; celle où le pouvoir surpasserait le vouloir ou l'impulsif le contrôle, que des idées venantes et partantes qui ne m'appartiennent pas se réalisent par mon intermédiaire ou prennent possession de moi. Je ne sais trop comment l'expliquer autrement.

Quand un imaginaire entêtant revient sans cesse tourner en boucle dans la tête sans qu'il n'y ait jamais de fin définitive où nous pouvons enfin jouir d'une paix. Quoi en faire de cette imaginaire qui donne l'impression qu'on en perd le contrôle, qu'on en gagne qu'une peur d'y laisser nos moyens ou de ne vivre que pour elle qu'elle subsiste.

Bref, ce feu a relevé de la poussière épaisse et lourde dans mon cas. Je souhaite ardemment me purifier de tout ça. L'abandon n'existe pas.

Un profond merci fraternel à tous et à toutes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 13 Avr - 14:36 par Bistrotier

Bonjour Lis et tous,
C'est très intéressant ce que tu décris.
En effet, l'exercice de la bougie, étoffé par les accessoires divers que nous avons évoqués pour en faire un sanctum rosicrucien donne rapidement des résultats jusqu'à ce que l'on prenne conscience que tout n'est pas si facile et qu'il convient de travailler sur soi davantage en profondeur.
En clair il y a quelque chose en nous qui n'a pas envie d'être éliminé et qui peut aller jusqu'à nous faire renoncer à l'exercice sous prétexte qu'il y a un risque de partir dans une direction inconnue ou que l'on peut estimer dangereuse pour notre santé mentale...
Cette adversité ou cet adversaire est ce que les rosicruciens nomment le gardien extérieur du temple ou encore le gardien du seuil. Il correspond à la divinité Seth de la tradition héliopolitaine.
Parfois, une peur terrible est suscitée et le chercheur peut rester bloqué pendant des années à ce niveau sans chercher à aller plus loin.
Le rôle du gardien en nous est utile car certains pensent franchir le seuil mais ils restent dans leur monde, c'est à dire dans un astral illusoire.
Notre guide, notre aspiration, notre conducteur, Anubis dans la tradition héliopolitaine nous avertit de l'importance d'une grande sincérité pour que le gardien nous laisse passer...
Cette sincérité est naturellement incompatible avec ce que tu as identifié comme par exemple la recherche de pouvoir dont il convient de se débarrasser: il convient donc d'être Maat, c'est à dire pur, juste, authentique, en paix etc.
Donc concrètement, il ne faut surtout pas forcer quand on se sent pas prêt car on va réveiller la "terreur du seuil" la mort, Amit la dévoreuse...
Mais en revanche on peut très bien se contenter d'allumer une bougie et poursuivre sa quête sans forcer en étudiant les thèmes que sont "la confession de Maat", la manière d'élever le taux vibratoire, la manière de consacrer son sanctum, les exercices pour supprimer le "je" et finalement tous les sujets liés au Premier degré Néophyte symbolisé par le point dans le carré.
Tous ces sujets font naturellement déjà l'objet de messages du bistrot... Il convient donc d'utiliser le moteur de recherche qui permet d'accéder aux "trésors de la cave".
Bonne continuation, bien fraternellement.
Francis

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 13 Avr - 15:09 par Bistrotier

Bonjour Jonathan et tous,
Oui méditer un message cela consiste simplement après l'avoir lu et bien compris à s'astreindre à faire une petite méditation (bougie, vide mental, etc) afin que notre être extérieur s'abstienne d'exprimer immédiatement ses propres pensées, mais plutôt de faire le nécessaire pour que notre Être intérieur puisse apporter tranquillement son lot d'intuitions et d'éclairages divers.
Parfois, si nous ne sommes pas assez réceptifs, la réponse ne vient après une bonne nuit de sommeil, parfois plus rapidement, mais parfois ça tarde et il faut attendre sagement de recevoir la véritable réponse intérieure, qui peut être simplement une invitation à lire ou à étudier d'autres approches vibratoirement élevées qui viendront compléter notre recherche.

C'est également utile, lorsque quelqu'un répond à un de nos messages, de ressentir s'il a médité ou si au contraire nous avons affaire à un pauvre prisonnier de son ego qui exprime malheureusement toujours les mêmes pensées!

Bien fraternellement
Francis

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum